La Ferme des Genettes

Une agriculture bio et paysanne

Une agriculture bio et paysanne

Aux portes de la « vallée maraichère » près d’Ancenis, sur les bords de la Loire et de la Divatte, la Ferme des Genettes valorise et préserve plusieurs îlots de prairies naturelles grâce à deux races menacées : la brebis Solognote et la vache Nantaise.

La production est certifiée en agriculture biologique. 

La ferme traditionnelle

La ferme regroupe actuellement une centaine d’hectares de terres sur la commune rurale de la Varenne (49) à la limite de la Loire-Atlantique. Ce Territoire connaît aujourd’hui les symptômes d’une transformation agricole inhérente aux campagnes françaises : homogénéisation des productions, intensification des modèles, départs en retraite, arrachage des vignes, réflexions sur le maintien de diversité agricole, préservation du patrimoine naturel, …

Entre les riches prairies naturelles inondables des bords de Loire, bocage à Frênes têtards et coteaux, la ferme gère un parcellaire diversifié et caractéristique du patrimoine local. Dans un cadre unique, au sein d’un périmètre  Natura 2000, d’Espaces Naturels Sensibles et de Zones Naturelles d’Intérêt Faunistique et Floristique (ZNIEFF), la ferme dispose d’un patrimoine naturel riche et d’exception qu’elle souhaite valoriser et préserver. 

Des races

en reconstruction

La dynamique locale laisse entrevoir un arrêt de plusieurs élevages locaux dans les années à venir (dès 2020 pour les premiers). Les pratiques d’élevage traditionnel sont garantes de l’entretien de paysages et sont le support d’une nature riche et diversifiée. L’agriculteur a ainsi un rôle central dans le maintien du patrimoine naturel local.

Les prairies entrecoupées de haies, de mares et de boires, forment ce que l’on appelle un bocage. Milieu singulier, créé de la main par l’Homme, il est le reflet d’un équilibre possible entre activités humaines et préservation de la nature. Produisant de l’alimentation pour le bétail, il  permet également, par une gestion appropriée, à de nombreuses espèces remarquables d’évoluer.

Basé sur un pâturage extensif d’animaux élevés en extérieur au rythme des saisons, notre projet veut également valoriser des races menacées et adaptées aux milieux locaux.

Les bovins et les ovins allaitants étant les cheptels les plus adaptés, c’est naturellement qu’ils ont trouvé leur place sur la ferme. Deux races rustiques évoluent  aujourd’hui sur les parcelles : des brebis Solognotes et des vaches Nantaises. Ces deux productions sont complétées par un lot de 249 poules pondeuses en poulailler mobile.

L’objectif est de produire une alimentation saine et de qualité, dans le respect du bien-être des animaux, de leurs éleveurs, et de toutes formes de vie présente sur la ferme.

Des brebis Solognotes

Des vaches nantaises

Une agriculture paysanne au coeur de son territoire

L’ancrage territorial est également une dimension importante du projet. S’inscrivant dans une volonté de renouvellement, de durabilité, de transmission et de transition agricole, nous nous attachons à développer et cultiver la consommation locale, la vente directe et les échanges entre producteurs et avec les consommateurs. L’agriculture est pour nous un maillon essentiel du tissu social local, vecteur de partage et de respect de la Nature et des Hommes.

En parallèle, et pour compléter l’offre locale, un développement de la vente de produits locaux en circuit-court s’est mis en place récemment. Constitué en association, ce « Marché de la forêt » propose les produits de la ferme et ceux de 13 producteurs lors d’une vente hebdomadaire. Reconnectant consommateurs et producteurs, ce système permet l’échange et offre de belles perspectives à l’activité paysanne locale.